href="ayodhya/index.htm" href="cachemire/index.htm" href="culture/index.htm" href="invasion/index.htm" href="histoire/index.htm" href="indiatoday/index.html" href="contes-legende/krishna-leela/index.htm" Jaia Bharati, information sur l'Inde, Sri Aurobindo, culture indienne, aryen, veda, Nehru, rajputs, mahrattes, civilisation indienne, Tilak, home rule, Terrorisme, Islam, Maurya, Gupta, Moghol, spiritualite, Aryen, Manohar Malgonkar, Veda, empire des Indes, sikhs, François Gautier, Gandhi, Claude Arpi




 

CACHEMIRE,

Le paradis perdu

Claude Arpi

Éditions Philippe Picquier



 

Cachemire, le paradis perdu, Claude Arpi
     En 1989 déjà, le directeur de la CIA désignait le Cachemire comme « la région la plus dangereuse et la plus explosive du monde ». Il est vrai qu’elle a connu quatre guerres en cinquante ans et que, depuis la fin des années quatre-vingt, les actes de ter-rorisme transfrontalier ont fait plus de 60 000 morts.

     Il n’en a pas toujours été ainsi. Lorsque Sir Francis Younghusband traverse le Cachemire à la fin du XIXème siècle, il décrit la région comme un des hauts lieux de l’art, de la littérature, de la pensée et de l’architecture. Bien avant lui, on dit que l’empereur mogol Jahangir visita treize fois Srinagar, tombé sous le charme de la beauté scénique de la vallée. C’est aussi un pays où, il y a quelques années encore, on pouvait trouver une véritable symbiose entre les cultures hindoue et musulmane.

     Le drame survient lorsque les Britanniques se retirent de l’Inde en 1947. Ils décident de diviser le sub-continent en deux. L’État du Jammu-et-Cachemire se trouve ainsi pris en sandwich entre les deux nouveaux dominions de l’Inde et du Pakistan. La tragédie est née de la folie même de cette partition.

     Claude Arpi démêle l’écheveau compliqué du destin de cet ancien royaume, naguère heureux. Son livre analyse les racines du problème actuel ainsi que les complexités stratégiques de cette région, entourée par la Chine, les pays pétrolifères d’Asie centrale et l’Afghanistan. Il étudie en particulier les rapports entre l’Inde et le Pakistan, marqués depuis plus de cinquante ans par une rivalité de « frères ennemis », et suggère des solutions à ce conflit, l’un des plus longs et difficiles de la planète.


 

  

 
Claude Arpi     Journaliste et historien, Claude Arpi vit en Inde depuis plus de 30 ans dans la cité internationale d'Auroville où il est directeur du Pavillon Tibétain. Il a consacré ces vingt-cinq dernières années à l’étude approfondie de la culture et de l’histoire de l’Inde, du Pakistan et du Tibet.
     Claude Arpi est l'auteur de l'excellent ouvrage Tibet, le pays sacrifié publié aux éditions Calmann-Lévy en 2000, préfacé par le Dalaï Lama avec qui il entretient une longue amitié.
     Il est également l'auteur de La politique française de Nehru 1947-1954 et de deux ouvrages en langue anglaise : Born in Sin : The Panchsheel Agreement, The Sacrifice of Tibet, Mittal Publications, New Delhi, 2004 et Long and dark shall be the night : the Karma of Tibet, Pavilion of Tibetan Culture, Auroville, Inde, 2002.
     Claude Arpi est non seulement un spécialiste du Tibet et des relations sino-indiennes, mais aussi des relations indo-pakistanaises qu'il analyse dans son nouvel ouvrage Cachemire, le paradis perdu publié en octobre 2004 aux Éditions Philippe Picquier.
     Claude Arpi écrit aussi régulièrement des articles pour Rediff.com, le permier portail indien d'informations et le journal indien The Pioneer.

     E-mail : claude@auroville.org.in ou tibpav@satyam.net.in



   

 

 

       
© Jaïa Bharati