RAM SWARUP

(1920 – 1998)

 

     En Inde, on parle déjà de Ram Swarup comme de l'un des plus grands penseurs du mouvement de renaissance hindoue après deux siècles de colonisation britannique, car ses écrits ont exercé une influence décisive sur la plupart des auteurs revivalistes de ces deux dernières décades. Né dans l'État d'Haryana, fils de banquier, Ram Swarup sort en 1941 de l'Université de Delhi avec un diplôme de Sciences Économiques.

     Disciple de Gandhi, il prend alors une part active dans le mouvement pour l'indépendance de son pays, ce qui lui vaudra une semaine de détention. À partir de 1944, il devient l'une des plus brillantes personnalités des cercles progressistes de la capitale. Dès 1950, il met en garde les chefs du Congrès indien contre la dangereuse orientation pro-soviétique dela politique de Nehru. Son livre « Gandhism and Communism » attirera l'attention des mieux anti-communistes occidentaux, aux États-Unis en particulier, où certaines de ses idées seront reprises par l'administration Eisenhower pour la Conférence de Genève en 1955. De même, bien avant l'heure, il saura prévoir les difficultés que traversent aujourd'hui nos économies capitalistes.

     De l'athéisme, il évolue ensuite progressivement vers une compréhension plus profonde de l'ancienne tradition hindoue et se lance dans une étude comparée des Écritures des différentes religions. Mais c'est la tradition hindoue qui sera le fondement de sa philosophie, alliant raison et mystique, ainsi que les courants de pensée issus à la fois des Védas et du Paganisme grec. Avec son ami, l'historien Sita Ram Goel, il fonde une maison d'édition, « Voice of India » qui publie ses nombreux écrits et donne voix à tous les penseurs qui se sont donné pour mission de défendre la culture hindoue menacée.


 

 





     
© Jaïa Bharati