href="ayodhya/index.htm" href="cachemire/index.htm" href="culture/index.htm" href="invasion/index.htm" href="histoire/index.htm" href="indiatoday/index.html" href="contes-legende/krishna-leela/index.htm" Jaia Bharati, information sur l'Inde, Sri Aurobindo, culture indienne, aryen, veda, Nehru, rajputs, mahrattes, civilisation indienne, Tilak, home rule, Terrorisme, Islam, Maurya, Gupta, Moghol, spiritualite, Aryen, Manohar Malgonkar, Veda, empire des Indes, sikhs, François Gautier, Gandhi, Claude Arpi








 

 LE VENT DU DIABLE

Histoire du prince Nana Sahib
  
   


Éditions du Rocher
Collection « Terres étrangères »


Traduit de l'anglais (Inde) par Patrice Ghirardi



« Une histoire grandiose et tragique. »
Pearl S. Buck

 

Le Vent du Diable, Manohar Malgonkar     Le 10 mai 1857, à Meerut, dans l'Inde du Nord, les « cipayes », ou soldats indiens servant dans l'armée de la Compagnie anglaise des Indes orientales, se mutinent contre leur commandement britannique. Suivant leur exemple, d'autres régiments se soulèvent. La révolte se répand, embrasant la partie centrale et orientale du nord de l'Inde, gagnant des villes importantes comme Delhi, Lucknow et Kanpur.
     Spoliés de leur héritage, chassés de leurs fiefs ancestraux par les Britanniques, un certain nombre de princes indiens se joignent à la rébellion. Parmi ceux-ci, Nana Sahib, fils adoptif du dernier des peshwa, les anciens souverains de la Confédération marathe. Avec son amie d'enfance, Mani, devenue la reine de Jhansi, et son maître d'armes, Tantya Topi, il prend la tête de la révolte.
     Homme pondéré, diplomate et humain, le prince Nana Sahib pense pouvoir empêcher un bain de sang. Mais c'est sans compter la répression féroce des Britanniques, les divisions entre hindous et musulmans dans son propre camp, la marche de l'Histoire, enfin, qui va faire de lui le « Diable » honni par la Couronne.
     En exil, Nana Sahib composera ses mémoires. C'est du moins ce qu'a imaginé Manohar Malgonkar pour écrire ce récit fictif à la première personne, riche, foisonnant et émouvant, qui se veut un témoignage fidèle de la première révolte indienne contre l'occupation britannique.

© Éditions du Rocher

     
     Les éditions du Rocher ont déjà publié dans la même collection La Fureur du Gange.

 

 

       
© Jaïa Bharati