href="ayodhya/index.htm" href="cachemire/index.htm" href="culture/index.htm" href="invasion/index.htm" href="histoire/index.htm" href="indiatoday/index.html" href="contes-legende/krishna-leela/index.htm" Jaia Bharati, information sur l'Inde, Sri Aurobindo, Mère, Agenda de Mère, Auroville, culture indienne, Subhash Kak, aryen, veda, Nehru, rajputs, mahrattes, civilisation indienne, Tilak, Koenraad Elst, home rule, Terrorisme, Islam, Maurya, Gupta, Moghol, spiritualite, Aryen, Michel Danino, Veda, empire des Indes, sikhs, François Gautier, Gandhi, Claude Arpi, Sri Swami Dayananda Saraswati

 

MÈRE

(1878 – 1973)


    
     MÈRE est née à Paris le 21 février 1878, dans une famille aisée et parfaitement matérialiste. Étude appro-fondie de la musique, de la peinture et des mathématiques supérieures. Élève de Gustave Moreau, elle est l'amie des grands Impressionnistes. Puis elle fait la connaissance de Max Théon, un personnage énigmatique aux pouvoirs occultes extraordinaires, qui lui donne la première explication cohérente des expériences qu'elle a spontanément depuis son enfance. Au cours de deux longs séjours au domaine de Théon en Algérie, ce dernier lui enseigne l'occultisme. En 1914, elle se rend à Pondichéry, où pour la première fois elle rencontre Sri Aurobindo qui y avait trouvé refuge contre les poursuites des Anglais. Elle retourne définitivement à Pondichéry en 1920, via le Japon et la Chine. Lorsque Sri Aurobindo se retire en 1926 afin de mettre en œuvre un nouveau principe d'évolution dans la matière, elle organise et développe son Ashram, et tente d'éveiller les disciples à une nouvelle conscience.
    En 1958, après le départ de Sri Aurobindo, elle se retire à son tour pour aller à la racine du problème humain – le changement de la conscience des cellules. De 1958 à 1973, c'est la lente découverte du Grand Passage à une prochaine espèce et d'un nouveau mode de vie dans la matière. C'est tout l'objet du document appelé l'Agenda de Mère.

 

 

 

  
© Jaïa Bharati